Pour les Oscars, les cow-boys gays ont aussi la cote auprès des parieurs

Publié le par David CASTEL

 


Deuxième film préféré des parieurs de Sportsbook, »Collision» de Paul Haggis rapporterait, en l'état actuel de sa cote, 2,5 dollars pour un dollar de mise s'il était couronné. »Truman Capote» et »Good night, and good luck» sont tous deux à 15/1, »Munich» de Spielberg à 20/1.

Même tendance pour l'une des plus grandes maisons de paris de Grande-Bretagne, Ladbrokes, qui donnait vendredi »Brokeback Mountain» à 1/5, suivi de »Collision» (4,5/1).

Le nombre de paris n'est pas le seul facteur pour déterminer une cote: »Nous retenons aussi le bouche-à-oreille à Hollywood et les récompenses déjà attribuées cette année, comme les Golden Globes», a précisé M. Erlich.

Les succès passés aux Oscars entrent aussi en ligne de compte, comme l'illustre l'exemple de Steven Spielberg, deuxième avec 2,5/1 derrière Ang Lee (1/8) chez Sportsbook, malgré la faible cote de »Munich». Suivent George Clooney (7/1) pour »Good night, and good luck», Paul Haggis (25/1) pour »Collision» et Bennett Miller (30/1) pour »Truman Capote».

Ce dernier film se rattrape dans les paris sur l'Oscar convoité du meilleur acteur: son interprète principal, Philip Seymour Hoffman, en est donné vainqueur par tous les sites, dont Sportsbook à 1/5, loin devant ses concurrents Joaquin Phoenix (»Walk the line», 3/1), Heath Ledger (»Brokeback Mountain», 6/1) et Terrence Howard (»Hustle and Flow, 8/1).

Quant à David Strathairn (»Good night, and good luck»), c'est chez Sportsbook un parfait »outsider», qui si sa cote se maintient et qu'il gagne, rapportera 35 dollars par dollar misé.

Pour les actrices, le choix des joueurs semble également très clair: Reese Witherspoon mène la course, devant Felicity Huffman (»Transamerica»).

La cote de la jeune héroïne de »Walk the line» est à 1/6 chez Sportsbook et William Hill, 2/7 chez Ladbrokes et 1/4 chez deux autres maisons de paris, Betfair.com et Pinnacle Sports.

Ironiquement, toutes ces sociétés sont basées en dehors des Etats-Unis, les lois américaines interdisant aux casinos d'ouvrir des paris sur des événements autres que sportifs.

Les »futurologues-parieurs» prennent évidemment des risques: l'année dernière, »Million dollar Baby» de Clint Eastwood avait soufflé l'Oscar à »The Aviator» de Martin Scorsese, pourtant donné favori le jour des nominations.

Mais »tout est très clair cette année, plus que toutes les autres: les favoris sont si parfaitement établis que les risques de surprises sont très faibles», a affirmé à l'AFP Benjamin Eckstein, président de la société »America's Line», qui établit depuis près de 30 ans les chances des candidats aux Oscars pour des journaux américains.

Selon lui, »les seules catégories où la surprise est possible sont celles des seconds rôles. C'est très serré entre Paul Giamatti et George Clooney, comme pour Rachel Weisz et Michelle Williams, ainsi qu'Amy Adams, qui a elle aussi ses chances».

Publié dans Oscars

Commenter cet article