LA LISTE GOLDA

Publié le par David CASTEL

LA LISTE GOLDA : finaliste aux Emmy Awards, et déja vendu dans de nombreux territoires


LISTE GOLDA (LA)
1 x 52 minutes

Auteur(s) :
Arnaud Hamelin, Emmanuel François
Réalisation :
Emmanuel François
Produit par :
Arnaud Hamelin
Production :
Sunset Presse, France 3, Time TV

Année : 2001
Versions disponibles : française, anglaise
Support de Tournage : Beta sp

Finaliste aux International Emmy Awards 2001
Médaille de Bronze / 44th International New-York Film Festivals - catégorie Documentaires & Société
 
 

Paris, 7 décembre 1972. Marie-Claude Hamshari sort à peine de son immeuble avec sa petite fille pour aller à l'école quand une violente explosion laisse les passants pétrifiés. Son mari, le palestinien Mahmoud Hamshari vient d'être grièvement blessé après avoir décroché son téléphone : un détonateur à distance a actionné une bombe placée sous une latte de plancher de son appartement. Il mourra un mois plus tard... Beyrouth, le 9 avril 1973. Un couple d'amoureux déambule tranquillement rue de Verdun. En fait un vrai couple d'exécuteurs. La jeune femme en jupe longue s'appelle Ehud Barak, lieutenant-colonel de l'armée israélienne. Il deviendra Premier Ministre d'Israël. Le grand jeune homme amoureux, c'est Mouki Betzer, membre des commandos d'élite de Tsahal. À une heure du matin, ils pénètrent dans un immeuble et abattent trois palestiniens. Tard le soir le 8 juin 1992 à Paris, Atef Bseisso, un palestinien de 44 ans, sort avec un couple libanais d'un restaurant à Montparnasse. Deux hommes le plaquent sur la voiture qui le raccompagne et l'abattent de trois balles dans la tête. Ces 3 meurtres font partie d'une série de 13 assassinats perpétrés par les services israéliens pendant 20 ans dans le monde entier, de Rome à Tunis, en passant par Paris, Athènes, Lillehammer, Nicosie et Beyrouth... Ces 13 assassinats de palestiniens ont tous un dénominateur commun : La vengeance. Tous ces assassinats auraient été décidés au lendemain du massacre des jeux olympiques de Munich en 1972, lorsque Golda Meir, alors Premier ministre israélien, a promis que Munich ne resterait pas impuni. Nul ne sait en fait avec précision combien Golda et ses conseillers ont listé de noms. Quoi qu'il en soit, le massacre de Munich deviendra le mobile d'une guerre secrète visant en fait les dirigeants palestiniens. C'est l'histoire de cette vengeance que retrace ce documentaire, à travers les témoignages de Shimon Pérès, Ytzhak Shamir et Ehud Barak, tous trois Premier Ministre d'Israël, mais aussi de Ygal Carmon, conseiller à la lutte anti-terroriste, Aharon Yariv, conseiller de Golda Meir, Rafi Etan, agent du Mossad, Asher Susser, historien à l'Université de Tel-Aviv, Abou Daoud, Septembre noir, Chuck Cogan, directeur du département Moyen Orient de la CIA, Leila Khaled, du FPLP, Georgina Risk, veuve d'Ali Hassan Salameh, Karim Pakradouni, des Forces libanaises, et Bassam Abou Sharif, conseiller de Yasser Arafat.

www.sunsetpresse.fr




Réalisé par Emmanuel François, LA LISTE GOLDA est finaliste auxEmmy Awards dans la catégorie Documentaires. Distribué par Marathon International, ce 52' est produit par Arnaud Hamelin / Sunset Presse, en coproduction avec Time TV et France 3, qui l'a diffusé le 15 mars 2001. Aux jeux olympiques de 1972, les athlètes israéliens sont la cible d'un attentant sanglant. Golda Meir, alors Premier Ministre, s'engage à les venger en éliminant systématiquement les auteurs du massacre. LA LISTE GOLDA retrace l'histoire de cette vengeance : pendant les 20 ans qui ont suivi le drame, méthodiquement, les services secrets israéliens vont commettre 13 assassinats de Palestiniens, à Paris, Rome, Tunis, Athènes, Lillehammer, Beyrouth... Nul ne sait avec précision combien de noms figuraient sur la liste de Golda. Le dernier MIPCOM vient de confirmer le grand succès sur le marché international de ce film choc, déjà vendu au Canada (Alliance Atlantis et Historia), au Brésil (Globo Sat), au Danemark (Danmarks Radio), en Grande Bretagne (The History Channel), en Hollande (EO), en Irelande (RTÉ), au Mexique (Canal 22) ou encore en Australie (CBS)…Les ventes en Israël, Croatie, Italie et Suisse Italienne sont par ailleurs sur le point d'être conclues.



* Nominé au Festival de MONTE-CARLO 2002
* NEW YORK FILM FESTIVAL 2002
Médaille de bronze - catégorie Documentaires & Société
* Finaliste des EMMYS AWARDS 2001 - catégorie Documentaire


Pendant 20 ans, 13 assassinats de palestiniens ont été perpétrés par les services israéliens. Ils avaient un dénominateur commun : La vengeance.

Tous ces assassinats auraient été décidés au lendemain du massacre des jeux olympiques de Munich en 1972. Golda Meir, alors Premier ministre israélien, avait promis que Munich ne resterait pas impuni. Nul ne sait avec précision combien Golda et ses conseillers avaient listé de noms.

Rappel des événements :

Paris, 7 décembre 1972. Il fait encore sombre ce matin-là, lorsque Marie-Claude Hamshari sort de son immeuble rue d'Alésia à Paris avec sa petite fille qu'elle accompagne à l'école. Quelques secondes plus tard, une vive lueur et une explosion laissent les passants pétrifiés. Les pompiers tout proches, les ambulances et la DST arrivent sur place. Son mari, le palestinien Mahmud Hamshari vient d'être grièvement blessé après avoir décroché son téléphone. Un détonateur à distance a actionné une bombe placée sous une latte de plancher de son appartement. Il meurt un mois plus tard...

Beyrouth, le 9 avril 1973. Rue de Verdun, une jeune femme brune au teint mat vêtue d'une jupe longue et de bottines déambule tranquillement en compagnie d'un grand gaillard en jeans et baskets qui l'enlace tendrement un vrai couple d'amoureux. En fait un vrai couple d’exécuteurs. La jeune femme s'appelle Ehud Barak, lieutenant-colonel de l'armée israélienne. Il deviendra Premier Ministre d'Israël. Le grand jeune homme amoureux, c'est Mouki Betzer, membre des commandos d’élite de Tsahal . A une heure du matin, ils pénètrent dans un immeuble et abattent trois palestiniens.

Dans la nuit du 8 au 9 juin 1992, deux hommes et une femme, deux libanais et un palestinien sortent d’un restaurant à 0H40. Devant le Méridien Montparnasse, deux hommes en survêtements plaquent le palestinien sur la voiture qui le raccompagne et l’abattent de trois balles dans la tête. Le client de la chambre 2541, Atef Bseisso, âgé de 44 ans est le dernier d'une série d'assassinats perpétrés dans le monde entier, de Rome à Tunis, en passant par Paris Athènes, Lillehammer, Nicosie et Beyrouth…

Le massacre de Munich est devenu le mobile d’une guerre secrète qui visait en fait les dirigeants palestiniens.

C'est l'histoire de cette vengeance qui est retracée dans ce film à travers les témoignages de Shimon Pérès, Ytzhak Shamir et Ehud Barak, tous trois Premiers ministres d’Israël. Ygal Carmon, conseiller à la lutte anti-terroriste. Aharon Yariv, conseiller de Golda Meir. Rafi Etan, agent du Mossad. Asher Susser, historien à l’Université de Tel Aviv. Abou Daoud, Septembre noir. Chuck Cogan, CIA Directeur du département Moyen Orient. Leila Khaled FPLP. Georgina Risk, veuve d’Ali Hassan Salameh, Karim Pakradouni, Forces libanaises et Bassam Abou Sharif, conseiller de Yasser Arafat.

Intervenants
Bassam Abu Sharif Conseiller de Yasser Arafat
Shimon Pères ancien Premier Ministre d’Israël
Yitzhak Shamir ancien Premier Ministre d'Israël
Rafi Eitan Agent du Mossad
Ygal Carmon Conseiller à la lutte anti-terroriste d'Israël
Abu Daoud Organisation Septembre Noir
Asher Susser Historien/Université de Tel-Aviv
Chuck Cogan Directeur Dept Moyen Orient CIA
Amin Al-Hindi Chef des services secrets palestinien
Ehud Barak ancien Premier Ministre d'Israël
Aharon Yariv Conseiller à la lutte anti-terroriste d'Israël
Karim Pakradouni Forces Libanaises
Leila Khaled FPLP


Lieux de tournage
Dubai EAU
Paris France
Amman Jordanie
Boston Etats-Unis
Tel-Aviv Israel
Jérusalem
Ramallah Palestine

Publié dans Autres docs sur sujet

Commenter cet article