Le Futur vous parle : l'avenir de Indiana Jones.

Publié le par David CASTEL

    Dans cette rubrique ouverte aux lecteurs, il n'est pas rare que le pétage de plomb puisse arriver. C'est le cas aujourd'hui du forumeur Helljohn, qui se lance dans 14 pages sur ce que pourrait devenir la saga Indiana Jones dans les prochaines années. Attention, il ne faut pas être dépressif et ne pas vouer un culte aveugle à George Lucas.


-----------------------------------------------------------------------------------------------
Le Futur vous parle : l'avenir de Indiana Jones.

Vous pensez voir un jour l'arlésienne Indiana Jones 4 ? Et bien vous pouvez encore attendre quelques années…Pourtant, tout était bien parti : le tournage commença durant l'été 2006, sous la direction de Steven Spielberg, et toujours avec Harrison Ford. Mais tout n'allait pas se passer comme prévu. La deuxième semaine de tournage (nul ne sait ce qui a pu être tourné durant cette semaine ni ce que sont devenues les images), George Lucas arrive sur le plateau avec huit avocats. Etonnement de la part de Steven et de l'équipe technique. Harrison Ford n'est pas présent ce jour là, puisqu'il tourne en parallèle à Indiana Jones 4 une comédie romantique avec Calista Flockhart, réalisée par Angela Robinson (ça parle d'un vieil aventurier qui tombe amoureux d'une archéologue). Les plateaux de tournage de Le désert de l'amour sont d'ailleurs tout proches de ceux de Indiana Jones 4, pour des raisons pratiques qui arrangent bien Harrison Ford. Donc Steven Spielberg est fort étonné de voir débarquer son ami George Lucas avec huit avocats, même si Steven se demande sur l'instant quand c'était la dernière fois qu'il a vu George sans avocats.


George Lucas

-"Que se passe t-il ? T'as encore fais une connerie ? (Traduction en français)
- Non, Steven, c'est bien plus grave que mes petites affaires de merchandising. D'ailleurs en ce moment ça marche très bien.
- Alors ou est le problème ? Ca fait bien longtemps que je ne t'ai pas vu sur un plateau de tournage, ni même à l'occasion de la scène que j'ai tourné pour Star Wars Episode III.
- Je prends les commandes du film, Steven.
- Quoi ? Pourquoi ? Nous avons bien avancé, tout est bien organisé, qu'est ce qui ne va pas ?
-Je veux réaliser le film en 3D, et je sais que tu refuseras de le faire, n'est ce pas ?
-Indiana Jones en 3D ? Hors de question, vas faire joujou tout seul avec tes bidouillages numériques, mais ne vient pas tuer mon film !
-NOTRE film, Steven, n'oublie pas.
-Tu ne peux pas !
-Si, j'en ai le pouvoir. Ne m'en veux pas, mais nous devons suivre l'évolution de la technologie ! Notre film ne tiendra pas la route face aux concurrents comme Spider-Man 3, Van Helsing 2 ou Sin City 2 si on n'y ajoute pas d'innovations qui augmenteront les sensations du public. Il faut leur donner l'impression d'être dans un grand huit ! As-tu vu Spy Kids 3D ? C'est fabuleux, non ? Je veux quelque chose de semblable pour Indiana Jones 4. Je vais par conséquent également retoucher le scénario, pour pouvoir ajouter des scènes d'action en 3D jamais vues auparavant !
-My God !
-Steven, si tu continues à faire des films trop traditionnels, le public ne suivra plus. Regarde ton Munich, il n'y a aucun effet visuel, pas d'innovation technique, et le public n'a pas suivi.
-Tu oublies les 3 Oscar qu'a obtenu le film !


Indiana Jones en 3D

-Les Oscar c'est du toc, ça ne vaut pas d'argent. Un Oscar, tu le gagnes et tu le poses sur une étagère ou derrière une vitrine, puis il prend la poussière, il perd de la valeur et devient insignifiant. L'argent, c'est intemporel, et avec de l'argent tu peux tout faire !
-Mais j'ai assez d'argent pour faire les films que je veux !
-Oui, tant mieux, comme ça tu trouveras rapidement un autre film que Indiana Jones 4 à faire. Tiens, tu ne voulais pas faire un film sur Lincoln, avec Tom ?
-C'était prévu pour cette fin d'année, je peux pas modifier tout mon planning, nous avons déjà tout prévu !
-Un bon cinéaste doit pouvoir travailler avec l'imprévu, débrouilles toi !
-Tu me fais la morale, à moi ?
-Noooon (rires), voyons, Steven, ne t'énerves pas…Tu seras quand même crédité dans le générique de Indiana Jones 4, en tant que co-scénariste, ça te va ?
-Je ne veux pas figurer au générique d'une bouillie numérique ! George, as-tu vraiment oublié ce qu'est le vrai cinéma ?!
-Bon, cela suffit, je te donne jusqu'à ce soir pour quitter le tournage avec ton équipe, de toutes façons sans moi tu ne pourras pas continuer le film.
-Tu vires aussi mon équipe ?
-Oui, nous n'avons pas besoin d'eux, nous allons construire le film au Skywalker Ranch. Robert Rodriguez m'assistera.
-Dans ce cas, je garde John Williams !
-Peu importe, nous n'avons pas besoin de lui, Brian Tyler se chargera de remixer les anciens scores, ça fera l'affaire…
-… (silence)
-Allez hop, nous devons avoir terminé le film dans deux semaines ! Au revoir, Steven. La vie a trouvé son chemin. Tiens, n'est ce pas l'une des répliques d'un de tes films ? J'ai aussi prévenu Harrison en venant, il est d'accord pour tourner le film entièrement derrière un fond vert, ça lui fera moins mal à son dos. Et j'en ai même profité pour convaincre Calista Flockhart de faire une apparition, disons dans le rôle d'une de ses ex. Le tournage de Le désert de l'amour est donc pour l'instant interrompu, mais quel importance, le monde attends la Révolution Indiana Jones 4, pas une comédie romantique exotique."

> Lire la suite de l'article

[p1] [p2] [p3] [p4] [p5] [p6] [p7] [p8] [p9] [p10]

Publié dans SpielBerg

Commenter cet article