les malheurs de Spielberg

Publié le par David CASTEL

Munich : Liens utiles :
  • Faire découvrir cet article à un ami

    On ne peut pas plaire à tout le monde. Depuis les années 90, le papa d’ « E.T. » s’avère l’exemple type de la maxime qui a rendu célèbre Marc-Olivier Fogiel. Après s’être fait placardé comme « pompe à fric hollywoodienne » pour « Jurassic Park » ou plus récemment « La Guerre des Mondes », le voici boudé et même menacé de mort avec l’arrivée sur les écrans de son ultime production : « Munich ».

    Munich, 5 septembre 1972. Pendant les J.O., un groupe terroriste palestinien baptisé « Septembre Noir » abat les 11 athlètes représentant le drapeau d’Israël. Le Mossad désigne alors 5 agents spéciaux chargés de punir les coupables. Ils les pourchasseront aux quatre coins du globe jusqu’à ce que mort s’ensuive.

    En choisissant de relater cet épisode historique sans prendre parti, Steven Spielberg a parié gros. Très gros. Le projet, vieux de deux ans, a d’ailleurs longtemps été retardé, ce jusque la sortie triomphale de La Guerre des Mondes. Le tournage non plus n’a pas été de tout repos : matériel incendié, menaces de mort, rien n’aura épargné le réalisateur. Avant même sa diffusion, Spielberg fut même jugé antisémite par quelques journalistes, à croire que La liste de Schindler se soit subitement volatilisée de sa filmographie !

    Dans le genre catastrophes à la chaîne, le film s’est également vu privé d’une nomination aux prestigieux BAFTA Awards britanniques. La cause ? Les lois contre le piratage et la copie numérique qui ont obligé Stevie à envoyer sa pellicule sous un support DVD encore inédit en Europe... et donc illisible par les 3000 membres du jury ! Après cette mésaventure, on se demande si le meilleur (et seul ?) ami de Tom Cruise osera toujours rendre hommage au Vieux Continent en adaptant Tintin sur grand écran...

    Crédit photo : © Universal Pictures

    Des rencontres du 3e type, on en fait aussi sur le Forum Ciné !

    Par David
  • Publié dans Critiques film France

    Commenter cet article