Hollywood se penche sur le terrorisme

Publié le par David CASTEL


A.Lo.

Mis en ligne le 01/08/2005
- - - - - - - - - - - 

Oliver Stone réalise un film sur le 11 septembre, Spielberg sur les attentats de Munich.

Il aura fallu près de quatre ans à Hollywood pour digérer le traumatisme des attentats du 11 septembre 2001 et envisager d'aborder la délicate question du terrorisme dans des films.

Oliver Stone annonçait début juillet qu'il allait tourner le premier film américain de fiction consacré au «09/11», avec Nicholas Cage en tête d'affiche. Le long métrage, produit par la Paramount et dont la pré-production a commencé à New York pour une sortie probable à l'automne 2006, racontera le sauvetage de deux policiers du service des douanes de la ville ensevelis vivants sous les décombres du World Trade Center, selon le quotidien «Variety». Cinéaste polémique, Stone a orienté la quasi totalité de son oeuvre sur l'histoire récente des Etats-Unis: la guerre du Vietnam («Platoon»), l'assassinat du président Kennedy («JFK»), l'affaire du Watergate («Nixon»), la vague de révolte de la jeunesse par la musique à la fin des années 1960 («The Doors»), les années yuppies («Wall Street») et la puissance des médias («Talk Radio», «Natural Born Killer»).

Au même moment, le studio Columbia a annoncé avoir acheté les droits du livre américain «102 minutes», qui raconte les opérations de sauvetage entreprises entre le moment où le premier avion a frappé le World Trade Center à 8h46 et la chute de la première tour à 10h28. Et en télé, le réseau ABC prépare une série sur les attentats.

Traque aux terroristes

D'autres préfèrent aborder la question par des voies indirectes. Si «Munich», le prochain film de Steven Spielberg dont le tournage a débuté à Malte, a pour sujet la traque des terroristes responsables de l'assassinat de onze athlètes israéliens lors des Jeux olympiques de 1972, on peut sans aucun doute y voir une allusion aux événements actuels. Déjà, le blockbuster estival de Spielberg, «La guerre des mondes», n'est pas sans faire écho aux événements du 11 septembre 2001: la scène d'ouverture avec l'attaque des tripodes martiens, filmée caméra à l'épaule à hauteur d'homme, n'est pas sans rappeler les images d'actualité montrant les New-Yorkais fuyant la chute des tours du WTC.

Eric Bana («Hulk», «Troie») interprète dans «Munich» un agent du Mossad qui dirige une équipe des services secrets israéliens chargés d'assassiner les Palestiniens soupçonnés d'avoir préparé l'assassinat des athlètes israéliens. Parmi les co-vedettes de «Munich» figurent notamment le Français Mathieu Kassovitz ainsi que Geoffrey Rush et Daniel Craig. «En nous confrontant à l'expérience de ces hommes pour accomplir leur mission, je crois que nous pouvons apprendre quelque chose quant aux impasses tragiques dans lesquelles nous nous trouvons aujourd'hui» a déclaré en substance Steven Spielberg quant à ses motivations.

Vu le caractère délicat du sujet -l'ordre d'exécution des terroristes fut donné par le Premier ministre israélien Golda Meir- Steven Spielberg s'est entouré de conseillers avisés: son propre rabbin, mais aussi Dennis Ross, ancien ambassadeur spécial au Moyen-Orient de Bill Clinton, et Mike McCurry, ex-porte-parole de la Maison-Blanche sous l'administration de Bill Clinton. Le scénario, écrit par le dramaturge Tony Kushner (auteur de la fameuse pièce et série télévisée «Angels in America»), s'inspire, parmi d'autres sources, du livre polémique «Vengeance» de George Jonas, basé sur le témoignage d'un des membres du commando du Mossad. Dans un souci de conciliation, Spielberg a diffusé quelques informations sur son film simultanément dans le quotidien américain «New York Times», l'israélien «Ma'ariv» et la télévision arabe Al Arabiya. «Munich» sortira dans les salles américaines le 23 décembre prochain.

© La Libre Belgique 2005

Publié dans Promo du film

Commenter cet article