Spielberg parle de son film Munich à Time

Publié le par RICARDO

Logo

Oui-Mais-Toscope

Un site indépendant de nouvelles sur le cinéma


www.oui-mais-toscope.info/node/1086

Posté par ricardo le Dim, 2005-12-04 23:02.

raisons : "Il s'agit d'un plagiat étant donné que l'administrateur du site signe mon article de son nom. J'aimerais qu'il indique l'auteur (moi) et notre site internet (www.oui-mais-toscope.info. Merci. "


Steven Spielberg accorde une seule entrevue à propos de son film Munich qui doit sortir le 23 décembre sur les écrans nord-américains. C’est la revue Time qui a cette exclusivité dans son édition du dimanche 4 décembre 2005.

Munich

Aucune autre entrevue ou campagne de promotion ne sera faite d’ici la sortie du film, ce qui va à l’encontre de tout ce qui se fait pour une production cinématographique d’un grand studio d’Hollywood. Le film parlera par lui-même. D’ici la  sortie les leaders israéliens et palestiniens auront l’occasion de voir le film. Le célèbre réalisateur dit que son film portera sur la vengeance d’Israël après le massacre des ses athlètes par des terroristes palestiniens lors des jeux olympiques de Munich en 1972. L’action se concentre sur la réponse d’Israël après qu’un groupe de palestiniens eurent pris en otage des athlètes israéliens dans le village olympique. Onze athlètes israéliens, cinq terroristes et un policier allemand furent tué durant les tragiques événements.

«À travers toutes ces horreurs et cette intransigeance j’ai voulu faire une prière pour la paix», affirme Spielberg à Time «parce que le pire ennemi ne sera jamais Israël ou la Palestine. Le pire ennemi de cette région c’est l’intransigeance». Le réalisateur est également en train de préparer un autre projet de film qui débutera en février 2006. Pour ce faire, il va acheter 250 caméras et magnétoscopes et les donnera à des enfants israéliens et palestiniens pour qu’ils puissent faire des films sur leur vie.

«Pas de drames», affirme Spielberg «seulement de petits documentaires sur qui ils sont, en quoi ils croient, qui sont leurs parents, où vont-ils à l’école, qu’ont-ils à manger, quels films voient-ils et quels musique écoutent-ils». Le but de l’exercice est qu’ensuite les enfants échangent leurs vidéos.

«Ce genre de chose peut être utile selon moi, en faisant en sorte que les gens comprennent qu’il n’y a pas grand-chose qui divise les israéliens et les palestiniens.» affirme Spielberg à Time. «Nous ne prenons pas pour un côté ou l’autre dans Munich, ce sont tous des individus qui ont des familles » En ce sens, le film risque d’être déstabilisant pour le public américain qui est habitué à ce que le cinéaste prenne partie. L’échec de la Guerre en Irak rend les américains moins triomphalistes. Clint Eastwood prépare un film sur Iwa Jima qui traite de l’importance de connaître les deux côtés de la médaille dans un conflit. Dans la guerre que se livre israéliens et palestiniens depuis la création d’Israël, Munich sera un bref espoir de rapprochement. C’est sans doute le soin le plus cher des partisans de la paix.

Munich doit sortir  sur nos écrans le 23 décembre 2005.

Pour l’entrevue complète de Spielberg, achetez le numéro de Time du 4 décembre 2005 ou allez sur le site http://www.time.com


http://www.oui-mais-toscope.info/node/1086

Le carnet de ricardo


Publié dans Promo du film

Commenter cet article