Film engagé ou superficiel?

Publié le par David CASTEL

À L'AFFICHE «Munich»
2005-12-30 par Laurent Leblond

La période des Fêtes achève et le monde du cinéma proposera de grosses pointures, avant les Oscars, dans cette saison trop longue de Galas.

Une production retient tout particulièrement l’attention, puisque les commentaires commencent à filtrer à son sujet. Il s’agit de «Munich» de Steven Spielberg, qui entoure un fait historique, l’assassinat d’athlètes israéliens aux Jeux olympiques de 1972, en Allemagne.

Le réalisateur a décidé d’illustrer les suites de ce drame, avec une minutie que certains trouvent «biaisée», moins solide que pour «La liste de Schindler». Spielberg, depuis quelques films, semble jouer plus sur la sensation que sur la rigueur qu’on lui a toujours reconnue. «La guerre des mondes» en est un bel exemple. Faut dire que «Munich» est un projet qui tient depuis longtemps dans les intentions de Spielberg. Plusieurs commentateurs ont vu la production et c’est à la fois dithyrambique et réservé. La production vient au Lido et c’est à voir. Mélany Charest le confirme. La pub télé parle du 6 janvier dans les cinémas du Québec. Il semble que le nombre de copies disponibles déterminera la date de passage du film à Rimouski. Mais, on le verra.

Commenter cet article